Les détails à prendre en compte avant d’investir dans un parking

L’investissement parking est devenu une affaire très intéressante et rentable. Il permet d’avoir des patrimoines, mais aussi d’augmenter les revenus des fins de mois. Le parking répond également aux attentes de plusieurs individus souhaitant mettre leurs voitures en sécurité. Il existe cependant des contraintes pour les investisseurs et des paramètres à ne pas négliger avant de se lancer. Comment investir dans un parking ?

Mettre un point sur les détails financiers

Effectivement, avant d’investir dans un parking, il faut connaitre toutes les dépenses et les charges liées. D’abord, pour pouvoir obtenir un meilleur taux d’intérêt, il faut penser à faire un emprunt, car le taux est faible. Il est également conseillé d’essayer d’opter pour les lots pour faire plus de bénéfice.

Aussi, il est important de calculer son rendement pour parfaire le plan de financement. Il suffit de prendre le loyer estimé et de réduire toutes les charges pour obtenir un chiffre réel.Enfin, tous les loyers perçus seront déclarés comme étant des revenus fonciers, tant qu’ils ne dépassent pas les 15 000 euros selon le régime du microfoncier.

Cibler les quartiers centraux

Pour pouvoir optimiser la location du parking, il faut connaitre les vrais besoins des utilisateurs. L’emplacement reste en effet un facteur clé pour réussir l’opération. Avant de faire un choix, il est conseillé de procéder à une enquête sur les places les plus prisées par les habitants.

Il est également recommandé de vérifier s’il y a des concurrents à proximité en privilégiant les échanges avec les commerçants pour pouvoir envisager le flux des automobiles dans les quartiers. Il serait ainsi préférable d’opter pour les zones en tension c’est-à-dire dans un endroit où il est difficile de trouver facilement un parking pour garer sa voiture.

Opter plutôt pour le box

La plupart des utilisateurs souhaitent le minimum de confort comme un parking plus éclairé. Mais il y a également une question de sécurité que ce soit par rapport aux vols ou tout simplement aux changements de climats. Le parking à ciel ouvert pose parfois problème, la délimitation de la place d’une voiture avec un marquage au sol semble être plutôt gênante.

C’est la raison pour laquelle investir dans les box est plus intéressant et répond aux attentes des utilisateurs. Aussi, ils se vendent plus cher par rapport aux parkings ouverts avec une majoration de 20 à 30 % environ. Ils sont également très demandés par les locataires.

Prévoir la révision des loyers

Avant de conclure la location, il est important de procéder à une signature de contrat. Celui-ci se fera entre le locataire et le propriétaire. Il devra y avoir le nom et l’adresse du propriétaire, la description du bien, le montant du loyer, la durée de location, le dépôt de garantie ainsi que les règles de révision. Dans le cas où le parking est indépendant d’un logement, le bailleur peut fixer la durée de bail, les conditions de préavis et de résiliation puisque le contrat n’est pas soumis à la loi du 6 juillet 1989.