Zoom sur l’investissement parking à Paris

L’immobilier est un investissement qui attire énormément les Français. Effectivement, cela leur permet d’avoir une stabilité financière et de pouvoir diversifier leur patrimoine. En général, cela leur revient plus cher, c’est pourquoi les Français optent de plus en plus pour les parkings. La baisse des places pour parquer mais aussi la hausse des coûts de stationnement pousse les utilisateurs à opter pour quelque chose de plus pratique et accessible. Quelle est la place de l’investissement parking à Paris ?

Parking : un investissement financier

En effet, tout est question d’argent, donc avant de se lancer dans un projet de cette ampleur, il est important de prendre en compte certains paramètres. Il est toujours plus intéressant de se lancer dans le crédit et de bien mentionner les intérêts ainsi que les assurances.

Dans le cas contraire, acheter un parking peut revenir très cher, car le taux d’intérêt est faible. De ce fait, le propriétaire a l’obligation d’augmenter les prix et attire moins de clientèle.Les taxes de foncière et d’habitation seront également obligatoires. Pour apporter plus de valeur à un parking, il est recommandé de fermer le box.

Trouver la perle rare

Pour attiser la curiosité des clients, il faut dénicher la perle rare parmi les offres existantes. Choisir la ville qui peut regarder où le parking est situé : en plein centre-ville, proche de la gare, dans les périphéries, etc. Il est préférable que le parking soit pratique pour les usagers.

Le propriétaire doit aussi prendre en compte du climat s’il hésite entre le parking extérieur ou souterrain. La dimension du parc de stationnement est également un critère très important. Pour garer un 4×4, il faut voir si celui-ci peut y entrer sans difficulté. Le parking doit être à la fois sécurisé et de bonne qualité.

Formalité des relations entre le propriétaire et le locataire

Il est vrai que la location de parkings n’est pas régie par la loi et donc le propriétaire peut expulser son locataire à tout moment. Ce dernier a également le droit de partir si le parking ne lui convient plus à cause du changement de climat par exemple.

Toutefois, il faut tout de même formaliser les relations entre le propriétaire et le locataire en signant un bail. Il est ainsi important de préciser le montant du loyer, de définir la durée de bail, le niveau de caution ainsi que la période de préavis avant de quitter définitivement le lieu.

Fiscalité des parkings

Pour les propriétaires qui reçoivent 15 000 euros par an, la procédure est plus simple. Il leur suffit de déclarer leurs revenus fonciers après abattement de 30 % convenant à des frais forfaitaires. Pour ceux qui perçoivent plus de la somme évoquée auparavant, la fiscalité de l’investissement en parking est devenue plus complexe, car ils doivent passer au régime réel. Ceci nécessite de donner tous les détails des frais avant de pouvoir les déduire par le biais de la déclaration de revenus n° 2044 ou 2044 S.